Candide de Voltaire-un résumé


Voltaire

Voltaire2.jpg


voltaire1.jpg

Les personnages de Candide

external image 360px-EldoradoSheep.jpg
« Il y avait deux grands moutons rouges sellés et bridés pour leur servir de monture quand ils auraient franchi les montagnes » (chap. XVIII).
  • Candide, l'enfant supposé de la sœur de monsieur le baron Thunder-ten-tronckh, est évidemment situé par Voltaire comme le héros de l’œuvre. Même étant le personnage principal du livre, le lecteur ne saura que très peu de choses sur lui. Quant à son physique, Voltaire nous en donne une brève description : « Sa physionomie annonçait son âme » (chap. I). Son nom provient de l'étude du comportement du personnage. Candide invoque l'innocence de l'âme et la pureté d'une attitude sans défiance → naïveté. Bon sens et simplicité font ainsi de Candide un honnête jeune homme. Candide est donc représenté seulement sous forme d'un caractère qu'il incarne. Cependant, le caractère fait de lui l'homme qu'il est jusqu'à lui donner son nom : « Il avait le jugement assez droit, avec l'esprit le plus simple : c'est je crois, pour cette raison qu'on le nommait Candide » (chap. I).
  • Le baron Thunder-ten-tronckh, un gentilhomme campagnard westphalien.
  • La baronne Thunder-ten-tronckh, sa femme, très considérée pour les « trois cent cinquante livres » qu’elle pèse.
  • Le fils du baron Thunder-ten-tronckh, jésuite entiché de sa noblesse.
  • Cunégonde, fille du baron Thunder-ten-tronckh, cousine et amoureuse de Candide. Peut-être imaginée à partir des deux maîtresses de Voltaire : sa nièce Marie-Louise Mignot-Denis et la scientifique, Émilie du Châtelet.
  • Pangloss, grand philosophe et professeur de métaphysico-théologo-cosmolonigologie, précepteur de Candide et de Cunégonde. Peut-être imaginé à partir de la duchesse de Saxe-Gotha, Louisa Dorothea von Meiningen, une leibnizienne avec qui Voltaire a beaucoup correspondu. Il est le modèle de Candide durant la première partie du livre. C'est à la fin du livre que Candide s'attaquera à lui en « cultivant son jardin » (phrase emblématique des Lumières).
  • Paquette, femme de chambre de la baronne Thunder-ten-tronckh et bénéficiaire accessoire des « leçons de physique expérimentale » du savant Dr Pangloss.
  • Cacambo, valet de Candide.
  • Martin, compagnon manichéen de voyage de Candide. Certaines critiques pensent que Martin est traité avec sympathie, ce qui signifierait que la philosophie idéale de Candide est pessimiste, ce que d’autres contredisent en citant la description négative de Voltaire des principes de Martin et la fin de l’histoire où Martin devient passif.
  • La vieille, bienfaitrice de Cunégonde, évocation des marraines des contes traditionnels. Elle est pessimiste comme Martin ayant eu un très douloureux passé (violée, une fesse coupée,...). Elle est en désaccord avec la vision optimiste de Candide et contribuera à sa « rééducation » de la vision du monde. La vieille apparaît au chapitre VII. Elle occupe une place quelque peu importante. Les chapitres XI et XII lui sont consacrés en entier : ils relatent l'histoire de la vieille. Le sens de ce personnage, outre qu'il contribue, comme plusieurs autres, à constituer un démenti vivant aux élucubrations de Pangloss, occupe une autre fonction, plus importante : la vieille dépeint par avance ce que sera Cunégonde une fois atteint le troisième âge. En effet, ce n'est pas pour rien que Voltaire lui a attribué une naissance noble et une vie aventureuse. La belle Cunégonde, dont Candide demeurera si longtemps l'amoureux transi, est une « vieille-en-devenir ».
  • Jacques l’anabaptiste, bienfaiteur hollandais de Candide et de Pangloss au début du conte jusqu’à sa noyade après avoir sauvé un autre homme.
  • Vanderdendur, négociant escroc.
  • Pococurante, Ce seigneur est très riche mais ne s’intéresse plus à rien (de l'italien « poco » : « peu » ; « curante » : « ayant soin »). L’oisiveté est la cause de son ennui.

Voltaire candide2.jpg

Le message de Pangloss:

Pangloss'message.png

Les vidéos

Candide-une sommaire
Candide-une sommaire
Candide en 5 minutes #1
Candide #1
Voltaire et Candide et Le sièlce de Lumieres
Candide 29 minutes






Les citations de Candide


"Il faut cultiver notre jardin"
de Candide
"Il faut cultiver notre jardin" est une métaphore qui signifie : laissons de côté les problèmes métaphysiques (critiqués tout au long de Candide à travers l'image du philosophe Pangloss), et occupons-nous au contraire des choses que l'on peut changer, améliorer. En d'autres termes, cela signifie qu'il faut s'appliquer à faire évoluer la société et à la rendre meilleure.
"le meilleur des mondes possibles" de Pangloss
Pangloss lui enseignait la métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie.


L'histoire de cette période

1. La Guerre de sept ans
2. Le tremblement de terre de Lisbon 1755
3. Le tremblement de terre de Lisbon 1755


Les Voyages de Candide

Candidevoyage1.jpeg


travel-candid-iayai-1289524657258.jpg

Les image